Votre version de navigateur ne vous permet pas de profiter pleinement du site SMILE. Nous vous recommendons de procéder à sa mise à jour.
Smile
24 janvier 2024

BIO360 - Vers les réseaux 100% gaz renouvelables de demain : des flexibilités à activer du producteur au consommateur

Au salon BIO360 de Nantes, SMILE et ses adhérents parlent des réseaux 100% gaz renouvelables de demain.

 

Mercredi 24 janvier, SMILE animait une conférence sur le thème des réseaux 100% gaz renouvelables de demain - des flexibilités à activer du producteur au consommateur - dans le cadre du salon Bio360 Expo.

 

 

Les gestionnaires de réseaux de transport et de distribution - GRTgaz, GRDF et Sorégies, les syndicats départementaux d'énergies de Vendée et des Côtes d'Armor ainsi que l’entreprise Nevezus, ont apporté leur expertise pour nous aider à mieux comprendre les enjeux et solutions de flexibilité pour atteindre l’objectif de 100% de gaz renouvelable.

 

 

La consommation de gaz au niveau national est due à 50% aux bâtiments, avec un fort effet saisonnier lié aux besoins en chauffage, à 25% à l'industrie et à 20% aux besoins de la branche énergie (en particulier, les centrales à gaz pour produire de l’électricité). Les 5% restant étant liés aux transports et à l’agriculture principalement.

 

Dans les prochaines années, certains de ces secteurs vont réduire leurs besoins de gaz, grâce à la sobriété et l’efficacité énergétique, d’une part, et au changement de source d’énergie d’autre part, en particulier avec l’électrification croissante.

 

En parallèle, la production de biométhane locale va augmenter. Ces évolutions peuvent donc accroitre, localement, le risque d’une consommation insuffisante en été pour injecter l’intégralité du biométhane produit.

 

Pour éviter les situations de congestion et d’écrêtement de production locale, diverses solutions ont été présentées, permettant un pilotage optimisé de l’équilibre offre – demande à toutes les échelles.

 

Les rebours bien sûr, permettant de faire transiter le gaz du réseau de distribution vers le réseau de transport et ainsi réduire la pression sur une maille. Mais ces ouvrages sont longs et coûteux à mettre en place. Les solutions prédictives permettent un pilotage fin et instantané des installations permettant ainsi de repousser les investissements dans des aménagements plus importants.

 

D’autre part, le partage d’informations entre les opérateurs de réseaux, les producteurs et les grands consommateurs, ajoutées à certains facteurs extérieurs tels que la météo, permettent d’adapter la production aux contraintes voire de prévoir une solution de stockage plus ou moins longue lorsque c’est nécessaire. La plateforme « Mon Gaz du Coin », développé dans un cadre expérimental dans le Maine-et-Loire, sera mise en service en février 2024.

 

Dans les territoires, une autre source de flexibilité peut être envisagée, avec le développement de la mobilité BioGNV, dont les besoins sont réguliers et non saisonniers. De plus, les véhicules lourds (cars, bennes à ordures ménagères) peuvent contribuer au pilotage en étant approvisionnés lors des pics de productions entraînant un risque de saturation.

 

 

Pour favoriser l’émergence de nouvelles propositions, le programme inter-régional West Grid Synergy, entre dans sa phase II et poursuit ainsi la volonté de développement de projets innovants favorisant les innovations liées aux usages gaz.

 

Dans le même temps, GRDF lancera en février 2024 deux appels à projets d’innovation sur les thématiques suivantes : 

  • Dispositifs de partage de données au service de l’injection et de l’exploitation : soutenir le développement de solutions innovantes entre grands consomma-teurs et producteurs afin de limiter les saturations : solutions de partage d’information, services de transaction type mécanique de flexibilité…
  • Modulation saisonnière de la production biogaz pour profil Cmax annualisé : accompagner l’essor d’installations de méthanisation capables de produire plus en hiver et moins en été sans perte par torchage.